Accueil » Blog sans détour » Rencontre avec une lectrice à voix haute

Rencontre avec une lectrice à voix haute

Illustration article rencontre avec une lectrice à voix haute - Nathalie Sagot-Duvauroux
Lecture 3 minutes

Série la musique des mots

Lectrice à voix haute, Nathalie Sagot-Duvauroux,  est avant tout une lectrice passionnée, compulsive, une lectrice pleine de poésie, qui diffuse autour d’elle avec délicatesse la magie des mots des autres. Aucun texte ne lui résiste, sa mémoire des livres, des auteurs, des lieux chargés de mots est unique. Toute sa vie est tournée vers les livres vous dira-t-elle, j’ai envie de vous dire que les livres se tournent vers Nathalie. Ils savent son amour.

Entretien passionnant.

Notre série continue, après Comment la lecture peut changer notre vision du monde, et Pourquoi la sophrologie & la lecture à voix haute, c’est une bonne idée, rencontre aujourd’hui avec, Nathalie, lectrice à voix haute donc et co-créatrice de Duetti, la musique des mots & de la sophrologie.

Te souviens-tu de ta première rencontre avec les livres ?

Je vis entourée de livres, Je lis tout le temps.

Pour commencer, j’ai appris à lire très jeune vers l’âge de 6 ans, pourtant chez moi on lisait peu. J’ai grandi dans une famille simple, je suis l’ainée, mon petit frère a 6 ans de moins que moi. Jusqu’à l’âge de 10 ans j’ai vécu dans une grande maison d’une petite ville de province avec ma grand-mère, épicière au rez-de-chaussée, mes parents au 1er étage, une cousine filleule de ma grand-mère hébergée pour ses études et, qui est pour moi ma sœur ainée ; une ribambelle de cousins envahissant l’espace régulièrement… et puis la bibliothèque, dite « paroissiale » une espèce de capharnaüm ouvert à toutes les cultures, écrivains en tous genres. Je m’y rendais une fois par semaine avec une pièce de 1 franc remis par maman et qui me permettait d’emprunter au moins 10 livres !

Aujourd’hui encore, je ferme les yeux et j’y suis, cinquante après, c’est probablement mon meilleur souvenir d’enfance que cet espace en haut d’un vieil escalier de bois, remplis de livres classés par genres, empilés parfois à même le sol, avec leurs couvertures plastique, cette odeur de papier, les petites fiches d’inscription tenues par les bibliothécaires bénévoles.

Tout ce que j’aime aujourd’hui est là : les vieux bois, les maisons anciennes, les livres, les piles de livres surtout : ceux que je n’ai pas encore lus, ceux que j’ai tellement aimés, que je ne peux pas les quitter. Lire est un plaisir solitaire, un moment à soi « ,

 

Tu es une lectrice à voix haute, ça veut dire quoi pour toi ?

Pourtant, moi je suis tout sauf une solitaire. J’aime le travail en équipe, monter des projets, partager …

C’est probablement pourquoi j’aime tant écouter les autres lecteurs dire pourquoi ils ont aimé tel ou tel roman, ou parler d’un écrivain avec tellement de passion que vous vous demandez si ce n’est pas quelqu’un de leur famille… Ou bien son amoureux peut être ! Je fus une auditrice fidèle de Bernard Pivot dans Apostrophes.

J’aime lire, et j’aime écouter quelqu’un lire à voix haute et me dire sa passion de lecteur.

Je suis les stages de Philippe Mathé, j’écoute Caroline et Emeric de Fondu au Noir, j’écoute Fabrice Lucchini et François Morel …

Photo de Nathalie Sagot-Duvauroux debout, un livre dans les mains

Ma sœur-cousine partage la même passion… et on peut passer encore aujourd’hui, de longs temps comme autrefois à parler de nos lectures.

Je lis plusieurs fois par jour, dés que je le peux et, je lis à voix haute face, à mon chien souvent.

Je lis à haute voix un texte qui m’a ému, amusé et, il s’inscrit ainsi dans ma mémoire, je le lis plusieurs fois et ainsi il entre dans ma vie.

J’ai lu à mes enfants, je lis à mes petits-enfants, tous sont lecteurs ou lecteurs en devenir …

Je lis des romans français et étrangers, quand je voyage je découvre les auteurs du pays.

Je lis de la poésie.

Je lis les textes des chansons que j’aime.

Je lis les éditos des journaux, je les découpe, je les classe.

Je lis devant les personnes âgées que j’accompagne, devant des jeunes que je forme (toujours surpris par la proposition !)

Tu as une booklist ?

illustration article rencontre avec Nathalie Sagot Duvauroux, lectrice à vois haute, un livre ouvert avec une loupe, en arrière plan, une bibliothèque

Les livres que j’aime : Exercice de mémoire sans regarder mes bibliothèques… sinon j’en écrit plusieurs pages.

Ce matin-là Gaëlle Josse
Noir Sur Blanc Notabilia 7 Janvier 2021

Charlotte David Foenkinos
Folio Folio N° 6135 2 Mai 2016

La plus que vive Christian Bobin
Folio Folio N° 3108 5 Janvier 1999

L’oragé Douna Loup
Mercure De France Bleue 27 Août 2015

Les déferlantes Claudie Gallay
Actes Sud Babel N° 1085 2 Novembre 2011

Les mains libres Jeanne Benameur
Folio Folio N° 4306 12 Janvier 2006

Mémé Philippe Torreton
J’ai Lu N° 11651 15 Février 2017

S’adapter Clara Dupont-Monod
Stock La Bleue 25 Août 2021

Tu m’avais dit Ouessant Gwenaëlle Abolivier
Pocket Pocket Documents Et Essais 24 Juin 2021

L’enfant aux cailloux Sophie Loubière
Pocket Thriller N° 15841 13 Mars 2014

Seules les bêtes Colin Niel
Actes Sud Babel Noir N° 219 27 Novembre 2019

Sous la neige, nos pas Laurence Biberfeld
La Manufacture De Livres Territori 16 Mars 2017

Chaque livre de John Irving, chaque polar de Craig Johnsonn, l’œuvre de Emily Dickinson.

Lire, est-ce s'émouvoir ?

Absolument, lorsque je rentre dans une maison, c’est la première chose que je cherche, la bibliothèque, la pile de livres ouverts, en attente, déjà lus …je pars en vacances avec une valise pleine de livres qu’importe le poids !!! (je déteste les voyages avec bagage cabine uniquement !!)

D’ailleurs, je dis à ma carte bleue : je ne fume pas, je lis … alors tais toi !

Ma vie a failli sombrer… ce sont les livres qui m’ont sauvé, beaucoup disent cela, direz-vous ! Je ne sais pas pour les autres… mais là c’est la plus grande vérité de ma vie.

Certains textes me bouleversent, allant jusqu’à provoquer les larmes…

Aujourd’hui, j’ai lu devant une vieille dame élégante de 98 ans « Les passantes » poème de Antoine Pol mis en musique par Georges Brassens. J’ai lu, tout doucement puis on a écouté l’ami Georges et l’émotion était là. 

Merci beaucoup Nathalie pour cet entretien, à très bientôt lors de l’un de nos ateliers chez Duetti.

Les articles de la série
Les articles en cours d'écriture
  • Surprises
  • Présentation de Duetti, la musique des mots et de la sophrologie

1 commentaire pour “Rencontre avec une lectrice à voix haute”

  1. Retour de ping : Comment la lecture peut changer notre vision du monde - Séverine Roussel - Sophrologue

Laisser un commentaire