Accueil » Blog sans détour » # 02 | Chronique d’une refonte annoncée

# 02 | Chronique d’une refonte annoncée

Chronique d’une refonte annoncée, c’est LA chronique de l’été, destinée à tous les Solo’Preneurs qui souhaite avancer dans leurs projets.

La dernière fois, je vous laissais en plein suspens avec mon coup de foudre numérique !
Si vous n’avez pas lu le 1er épisode, commencer par là

Émotion : JOIE

Visuellement, je souris, mes yeux se plissent & dévoilent mes plus belles rides

Dans mon corps, je libère de super hormones :

  • de la dopamine pour le plaisir – je sais on parle d’informatique là !!!
  • de la sérotonine pour la bonne humeur – au top
  • de l’adrénaline pour l’excitation – & c’est vrai ! je frétille de commencer à explorer ce nouvel outil
  • de l’ocytocine pour créer du lien social – bon… à ce moment là, je ne vois pas vraiment…

Vous trouvez peut-être étrange de libérer ces hormones sur un tel projet ? Moi pas, la joie est une émotion bien agréable à vivre. Je vous en parlerai plus en détail sur la nouvelle version de mon site

🙂 Comme le sujet de la chronique, c’est quand même la refonte, je ne m’attarde ni sur cette émotion, ni sur mes débuts dantesques avec Worpress.En revanche, je vais un peu m’attarder sur le chemin de la réflexion quand on crée son premier site ou que l’on effectue une refonte. Car le principe est le même.

Un site OK, mais QQOQCCP ?

Je vous l’ai dit, j’ai fait de la com’ & elle est fait partie de mon AND. Donc, quand on décide de créer son site, il y a quelques petites choses à réfléchir pour être pertinent.e & percutant.e. Je présuppose que nous sommes tous de supers professionnels dans notre domaine respectifs, ce qui ne nous empêche pas d’avoir besoin d’aide sur certains sujets.Et quand on fait une refonte, on en profite pour se reposer les bonnes questions, voire se repositionner. N’est-ce pas Claire Negrier ?

Le premier Q – Qui ?

À qui s’adresse mon site ? Pour ma part, dans un premier temps, il ne s’adressait qu’aux particuliers. Femmes & Hommes. Je l’ai voulu neutre de ce point de vue, car la sophro, ce n’est pas réservé qu’aux filles ! & ça a marché, les garçons aussi sont venus aussi après avoir consulté mon site.

Entre temps, je me suis formée à l’hypnose. Je me suis aussi adressée aux établissements scolaires, aux assos, aux institutions, aux entreprises & aux Solo’Preneurs, thérapeutes ou pas…

Résultat : Mon site ne reflétait plus mon activité, mais surtout, il ne s’adressait pas à toutes mes cibles (oui, oui, mes cibles, vous avez bien lu !) Ce n’est pas parce qu’on est Solo’Preneurs & a fortiori dans l’accompagnement de l’humain, que l’on ne fait pas de marketing, de communication…

Donc, j’ai redéfini le Qui ?

& c’est super important de définir ce Qui. De savoir précisément à qui on s’adresse. Parce que, quand ce n’est pas le cas, vous allez vous retrouver avec des clients qui n’ont pas bien compris ce que vous proposiez – perte de temps – qui ne trouverons pas de réponse à leurs besoins – perte de crédibilité.

Pour cela, vous pouvez vous aider en créant une fiche par client type. On appelle cela le Personae. C’est assez sympa à faire et l’idée c’est vraiment de le personnaliser au maximum, de lui donner un petit nom même, à votre client type

Créer autant de Personae, que de cibles différentes. Votre message n’en sera que plus percutant. Votre Personae, c’est votre client.e préféré.e, celui ou celle avec lequel vous avez vraiment, mais alors vraiment envie de travailler. &, c’est tout de suite à lui qu’il faut s’adresser. Ne perdez pas de temps à vous adresser à tout le monde. Soyez dès le départ sélectif dans votre communication. Ça ne veut pas dire que vous ne vous adressez pas à tout le monde, ça veut juste dire que votre client préféré se reconnaîtra dans votre message et que vous vous placez dès le départ comme un expert dans votre domaine capable de répondre de manière efficace à sa problématique.

Pour ma part, ma cliente cible s’appelle Jeanne, c’est mon deuxième prénom – bon, je vous l’accorde, je fais plaisir à mon égo – mais cela me permet surtout et tout simplement de bien connaitre Jeanne. On attire à soi, les clients qui nous ressemble, pas vrai ?

Donc, Jeanne a entre 30 & 50 ans, elle travaille, elle est plutôt mère de famille, mais pas toujours, elle gère son job, ses enfants, sa maison – bon… moi sur ce coup là… j’ai un super mari !!! Je ne vais pas plus loin dans la description de ma cliente préférée, vouas avez compris le principe. En revanche, je vous ferais une fiche que vous pourrez retrouver dans la nouvelle version de mon site.

Le second Q – Quoi ?

Maintenant que je sais qui je veux accompagner, je peux commencer à réfléchir à ce que je veux travailler avec eux.J’ai donc commencé à construire mon offre & c’est ce que je vous invite à faire.

Je dis votre Offre, ce qui ne veux pas dire que vous n’avez qu’un seul produit ou service à proposer. Non ! Votre Offre comprend l’ensemble des prestations & services que vous proposez. À l’intérieur de laquelle donc, vous allez créer autant de services ou de produits que vous en vendez.

Évidemment, chaque service ou produit correspondra parfaitement à chaque personae.

Soyez précis. On est pas assez précis ! (référence à l’une des professeures de maths de l’une de mes filles

Ne vous adressez pas à un particulier comme à une entreprise ; à un médecin comme à un thérapeute… Choisissez ce qui fera mouche pour chaque personae & construisez votre Offre selon ses besoins.

Votre offre doit également se distinguer de la concurrence. Nous sommes entourés de concurrents & la concurrence est saine. Pour autant, qu’est-ce qui décidera un client à venir vous consulter VOUS ? Quand on est sophrologue, comme moi par exemple, il y a foule de concurrents, surtout dans ma région (pas moins de 3 écoles !) & nous proposons tous de la sophrologie. En revanche, nous n’avons pas tous la même approche, la même sensibilité, les mêmes spécialités…

Ce qui va décider un client à prendre rendez-vous avec vous ou à acheter vos produits & bien c’est VOUS justement ! Vous êtes la valeur ajoutée de votre offre. Nous sommes uniques. Alors démarquez-vous !

Et comme c’est VOUS qui faite la différence, votre offre doit donner confiance.

Le O – Où ?

À quel endroit proposez-vous vos prestations ? Dans quel lieu ?

  • À votre domicile : valorisez-le.
  • Dans un cabinet : valorisez-le.
  • Dans un cabinet partagé : valorisez-le.
  • À l’extérieur : valorisez-le
  • Au domicile de vos clients : valorisez-le.
  • En entreprise : valorisez-le.
  • En ligne : valorisez-le.

Vous l’aurez compris, mettez en scène votre lieu de travail : valorisez-le. Les clients aiment savoir où ils mettent les pieds

Ça les mets en confiance.

Moi, j’exerce à la maison. Cela a ses avantages & ses inconvénients, nous pourrons en reparler. Toujours est-il que je mets en avant cette particularité. D’autant plus que pour arriver jusqu’au cabinet, il faut prendre un chemin privé très très champêtre

Une invitation au voyage intérieur ou de quoi avoir envie de faire demi-tour. Mais c’est aussi un moyen de commencer à lâcher-prise.

Et je reçois mes clients comme à la maison, dans un cabinet chaleureux qui pourrait passer pour un salon où l’on peut simplement se laisser aller. Les photos ci-dessous ne rendent pas justice à l’espace de calme que j’offre à mes clients, c’est pourquoi dans la prochaine version de mon site, d’autres photos plus professionnelles viendront alimenter cette page.

N’oubliez pas votre adresse, rien ne m’agace plus quand je cherche un service ou une boutique de ne pas savoir où l’entreprise se trouve.

https://srsophro.com/contact/

Le troisième Q – Quand ?

Ça parait tout bête, mais indiquer clairement vos horaires est la base. Ou si vous débutez votre activité, indiquez à quelle date, vos clients pourront bénéficier de vos services.

Le premier C – Comment ?

C’est le moment de parler de votre pratique si vous êtes thérapeute ou de la façon dont vos produits sont fabriqués. C’est encore une question de confiance, de réassurance. Certains clients n’en auront rien à faire, d’autre au contraire auront besoin de “preuves”. Alors si c’est OK pour vous, c’est ici que vous affichez vos diplômes !!! Que vous expliquez la mécanique en somme.

Le second C – Combien ?

Votre offre se doit d’être compétitive. Attention, ça ne veut pas dire que vous devez brader vos prix !!! Oh que non ! Vous devez proposez un prix qui corresponde à la valeur de votre travail. Donc peut-être sera-t-elle “bon marché” pour certains, “hors de prix” pour d’autres. Peu importe, elle doit en revanche vous permettre de vivre de votre activité & de répondre à vos besoins. & nous n’avons pas tous les mêmes besoins. Je vous en parle plus en détail une prochaine fois.

Le P – Pourquoi ?

C’est le moment de vous rappeler ce pourquoi vous avez décidez de faire ce métier, ce pourquoi vous vous êtes reconverti.e. C’est le moment de construire si ce n’est pas déjà fait votre échelle de valeur. De mettre sur le papier votre ADN, l’adn de votre entreprise. De construire votre page à propos.

La mienne fait des pages & des pages, si l’on peut dire, parce que j’y raconte mon chemin.

& cela aussi, les clients aiment. Ils aiment qu’on leur raconte une histoire. Alors, si vous avez la fibre littéraire… lâchez-vous.

Le rapport avec la refonte de mon site & les émotions qui vont avec ?

& bien, j’ai redéfinis mes cibles, mon offre s’est élargie, j’ai bien tout réfléchis… si je veux attirer plus de trafic sur mon site, mieux encore, déclenchez plus des appels, & surtout accompagner plus de clients – bah, oui, faut pas se mentir, nous faisons tous cela pour gagner de l’argent – Donc mon site doit être parfait et mon offre doit être précise, répondre aux priorités de mes clients & résoudre son ou ses problèmes.

Ce qui fait monter en moi un certain degré d’anxiété.

Heureusement, je respire !!!Légère anxiété, parce que là, je dois me repositionner en tant qu’experte dans mon domaine. Je dois me “vendre”. Je dois sortir du statut d’imposteur – je préfère le laisser au masculin

Je dois être légitime. Je dois, je dois, je dois…Devoir, quand tu nous tiens ! & bien non, je ne dois rien !!! J’ai, en revanche, besoin d’avoir confiance en mes capacités & de nourrir une bonne estime de moi-même. Super, c’est parti, j’ai beaucoup travailler pour cela.À partir de ce moment là, je peux avancer sur mon projet.

Sauf que ?

Maintenant, que j’ai bien nourri mon mental avec toute cette méthodologie, bah j’ai les ouille iou ouille t’as la trouille !!!

Ce n’est pas parce que l’on exerce depuis plusieurs mois, années que ne s’installe pas certaines inquiétudes. & puis c’est sain de se remettre en question

.Donc, je vais sur WordPress & je passe du temps, trop de temps à chercher un nouveau thème qui reflète vraiment celle que je suis. Un thème simple & épuré, mais qui soit tout de même professionnel.

Magie, je trouve chaussure à mon pied. J’installe donc mon nouveau thème mais, alors que le site actuel est en ligne et que je gère tout en ligne, je ne veux pas me retrouver à avoir un site en maintenance pendant des semaines. Donc, je décide d’installer WordPress en local. Et très clairement, c’est un peu plus compliqué qu’il n’y parait. Heureusement là encore, j’ai un super mari !!!

Si, je vous explique tout cela, c’est parce que j’ai passé beaucoup de temps, trop de temps sur la technique pour éviter de me poser les bonnes questions et trouver ma valeur ajoutée. J’avais peur, donc j’ai utilisé l’un de mes mécanismes de défenses préférés : la sur-intellectualisation ! & l’un des pièges du traumatisme : le déterminisme.

Je me suis auto-formée jusqu’au perfectionnisme, déterminée à bien tout comprendre pour faire de mon nouveau site le site dont je rêvais.

En un mot, j’ai pris la fuite !!! Un autre de mes mécanismes de défense favoris

& j’ai finis par procrastiner !

Émotion : PEUR

Visuellement, mes sourcils se contractent, mes paupières sont tendues, j’ai tendance à avoir un rictus sur les lèvres. Bon, je n’en suis pas vraiment là, mais ce qui est sûr, c’est que je me mets en tension & que mon corps se contracte insidieusement.

Dans mon corps, je libère des hormones :

  • du cortisol – l’hormone même du stress, si elle est efficace pour m’apporter de l’énergie en cas de trauma, sur le long terme…
  • de l’adrénaline – mais cette fois-ci pas pour de bonnes raisons : à long terme, avoir le rythme cardiaque, respiratoire & les fonctions artérielles en ébullition, c’est moyen.
  • de la norédrénaline – certes, elle facilite ma vigilance, mais dans le cas d’un stress chronique, elle peut devenir pénible et finir en hypervigilance.

& toutes ces hormones vont travailler sournoisement à créer des tensions musculaires et des tensions internes. Là aussi, je vous en parlerai plus en détail sur la nouvelle version de mon site

Voilà, voilà !Alors maintenant que vous aussi, vous avez bien nourri votre mental avec mon article.

Oubliez tout,
écouter votre corps
& laissez parler votre cœur. Vous n’en serez que meilleur.

& surtout, ne me croyez pas sur parole, je ne vous partage que de mon expérience.

Dans le prochain épisode, je vous explique comment appliquer la méthode QQOQCCP à la partie technique. À suivre donc…

Prenez soin de vous.

Je suis toujours ravie d’échanger avec vous sur le sujet. Alors commentez si le cœur vous en dit, expérimenter & partager sans modération.

Entrepreneur.Es | Thérapeutes

Mobilisez vos potentiels, votre créativité, dépassez vos croyances limitantes, être supervisé.e…Je vous accompagne de l’idée à la concrétisation de votre projet pour concevoir votre activité idéale.

Psiitt : Je peut aussi vous accompagner pour créer la communication qui vous ressemble.

Étiquettes:

Laisser un commentaire