01

Au début... il y avait moi...

… et toutes celle que j’étais quand je n’étais pas seule avec moi-même.

Cette page aurait dû s’appeler  » à propos « , « à propos de moi, à propos de la sophrologue, mais je préfère  » Entre-nous « , parce que si vous décidez de faire un bout de chemin avec moi, il y a 2 -3 choses que j’aimerais évoquer avec vous, juste entre-nous.

Si je prends le temps de vous parler de moi, c’est parce qu’il me semble important que vous sachiez à qui vous allez confiez vos joies & vos peines, vos émotions, votre vie dans les grandes lignes ou dans le détail.

Alors, pour être totalement honnête avec vous, avant d’être celle que je suis, j’ai passé les premières années de ma vie professionnelle à chercher mon chemin & il m’a fallu beaucoup de temps pour en arriver là. 

02

Changement de cap tous les 20 ans !

J’ai d’abord travailler dans l’hôtellerie & la restauration, ce qui m’a beaucoup appris sur la nature des uns & des autres 🙂 Je ne m’imaginais pas continuer cette vie & dans ce qui aura été mon dernier poste, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables qui m’ont permis à 25 ans de reprendre mes études dans de bonnes conditions.

J’ai dû tout reprendre à zéro, car un BAC littéraire ne nous prépare pas à travailler 🙂 Alors pendant 4 ans, je me suis formée pour être assistante de direction. Là encore, j’ai fait un tas de rencontres intéressantes. Je me suis fait des amies pour la vie 🙂 & cette première reconversion m’a permis de découvrir l’entreprise sous un autre angle.

J’ai adoré être assistante pendant 10 ans dans une PME – plus précisément dans une ESN, une entreprise de services du numérique. Être au service des collaborateurs, de l’entreprise, participer à la réussite de chacun dans son individualité et dans son ensemble . Permettre à chacun de se concentrer sur son essentiel, son cœur de métier & le décharger de tout ce qui pouvait l’en détourner a été une expérience très enrichissante. Soyons honnête, cela n’a pas été rose tout les jours, mais j’en garde un souvenir agréable & surtout, il m’a fallu durant toutes ces années m’adapter. M’adapter aux uns, aux autres, aux techniques, adapter mes besoins, mes envies. Faire preuve d’habilité parfois, d’abnégation, de courage, être parfois complètement dépassée, avoir envie de tout lâcher, d’envoyer tout le monde balader… & rester tout de même… & au fil des ans, j’ai évolué, développé d’autres compétences.

C’est ce qui m’a permis, quand l’entreprise a été racheté par une société dont les valeurs ne me correspondaient pas, de commencer une nouvelle aventure en tant que chargée de communication interne dans un grand groupe mutualiste français. Changement d’univers, de collègues, de méthodes de travail, de chaîne de commandement… Tout un monde auquel il m’a fallu m’adapter. & moi qui avait toujours travaillé dans des structures à taille humaine, je me suis retrouvée dans une entreprise de plus 5 000 collaborateurs dont 2 500 au siège où je travaillais !!! Autant vous dire que la rupture a été nette. 

Toutefois, cette expérience m’a enrichi, elle aussi, car j’ai participé avec fierté à la mise en place de l’aventure du Free Handi’se Trophy pour changer de regard sur le handicap où j’ai eu la chance de rencontrer Philippe Croizon qui nous donne de formidables leçons de vie. J’ai également participé à la mise en place d’espace bien-être pour améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs.

&, c’est peut-être là que la graine qui germait en moi depuis des années a commencé à pousser.

& puis, la vie est ainsi faite, mon mari a été recruté par une entreprise de la région nantaise.

J’avais alors un peu plus de 40 ans, une fille qui rentrait en 6ème, l’autre en 5ème, une région à découvrir & le besoin de faire le point sur que j’allais faire des prochaines années de ma vie professionnelle.

& c’est là que tout s’est mis en place.

Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver en moi les ressources qui font de moi, aujourd’hui, ce que je suis.

J’avais passé les premières années de ma vie professionnelle à chercher mon chemin avec toujours une curiosité profonde pour la nature humaine. Avec sans cesse, l’envie de comprendre. L’envie de me comprendre, de comprendre l’autre & le monde dans lequel nous évoluons.

& grâce à cette parenthèse dont j’ai eu la chance de disposer, j’ai pu véritablement prendre le temps de me poser les bonnes questions.

De quoi avais-je vraiment envie ? Quelles étaient les compétences que j’avais encore envie d’utiliser ? Dans quelles types d’entreprises avais-je envie de travailler ? Dans quelles conditions ? & j’en passe !!!

La Sophrologie est venue frapper à ma porte, encore.

Ma première rencontre avec la Sophrologie, il y a 14 ans, n’avait pas été concluante. Je ne me sentais pas en phase avec cette notion de lâcher-prise qu’on attendait de moi à ce moment-là. Cette rencontre avec mon corps que l’on me proposait. Et puis, le temps a passé…

J’ai fait des rencontres riches de partage, j’ai évolué, et j’ai fait, à nouveau, l’expérience de la Sophrologie quelques années plus tard. J’ai expérimenté plus longuement, pour finalement m’arrêter. Je venais chercher de l’apaisement & je repartais avec des questionnements. Je venais chercher la sérénité & je repartais avec des émotions désagréables !

Ce que je n’avais pas compris à l’époque,
c’est qu’il peut être douloureux de SE rencontrer.

Que tout au long de ma vie, j’avais mis en place des mécanismes de défense pour me permettre d’avancer. Que je considérais mon corps comme un autre. Que mes émotions venaient me signifier quelque chose que je n’écoutais pas.

& parce que je suis têtue, & que je sentais, en théorie, que la Sophrologie
me permettrait de vraiment vivre en harmonie, j’ai renouvelé l’expérience…
&… je me suis rencontrée…

Séverine Roussel - Sophrologue - Hypnthérapeute - Nantes - Ancenis - photo profil
03

Une toute nouvelle aventure

J’ai commencé une formation de 2 ans 1/2. 2 ans 1/2 de doutes, de questionnements, de rires, de pleurs, de découvertes, de joies, de tristesse, de frustration, de difficultés, de confrontation, de pas en avant, de pas en arrière, d’échecs, de réussite, d’expériences en somme… Que j’ai complétée par une spécialisation dans le domaine social, éducatif & familial.

04

Mon approche​

Une approche innovante & évolutive : l’approche factorielle

La sophrologie s’est segmentée avec le temps en deux courants : la sophrologie non Caycedienne à objectif thérapeutique & la sophrologie caycédienne à objectif philosophique, voire spirituelle. [lien vers l’histoire de la sophro]

J’ai choisi pour ma part, une école non caycedienne nantaise avec une approche factorielle : esophro.

Cette approche, initialement conçue par Norbert Cassini, directeur de l’Ecole Française de Sophrologie de Montpellier & élève de Caycedo, assure un accompagnement sophrologique structuré, logique et progressif pour faire nôtre, les différentes techniques expérimentées dans notre quotidien.

L’approche factorielle est une méthode d’accompagnement innovante & personnalisée en fonction de nos besoins & de nos objectifs. Ainsi, on apprend à prendre conscience du phénomène, puis à le découvrir & enfin à l’intégrer dans notre quotidien. Grâce à la plasticité neuronale, cette formidable capacité de notre cerveau à créer de nouveaux circuits, l’entrainement & la répétition permettent de créer de nouveaux schémas & donc de nouveaux comportements.

Parce que je cherchais une formation concrète adaptée à ma réalité du moment & parce que vous cherchez des solutions efficaces, mais personnalisées, cette méthode concilie la recherche d’efficacité, tout en évitant de vous proposer des solutions réductives ou toutes tracées. Ainsi, elle favorise votre autonomie par le développement d’une plus grande qualité de conscience, mais aussi d’une plus grande capacité d’action et d’adaptation.

« La respiration », « la capacité de détente », « les émotions désagréables », « la gestion du stress », « la confiance en soi » sont des exemples de facteurs, il en existe beaucoup d’autres.

Une approche pluridisciplinaire

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »
(Préambule à la constitution de l’Organisation mondiale de la Santé adopté par la Conférence internationale sur la Santé, New-York, 19-22 juin 1946)

Je n’assure pas de rendez-vous à caractère médical. Mon accompagnement ne peut donc se substituer en aucune façon à l’avis ou à la prescription de votre médecin ou d’un autre professionnel de santé.

En revanche, la prise en charge globale d’une personne a prouvé toute son efficacité, c’est pourquoi je travaille en collaboration avec d’autres professionnels : médecin, chiropraticien, ostéopathe, psychologue, nutritionniste, réflexologue, masseur, éducateur sportif, etc., & même avec d’autres sophrologues ! [Liste à venir bientôt]

Une approche en constante évolution

Je participe régulièrement à des formations, des conférences, des ateliers qui continuent d’enrichir mon champs de compétences & ma vision de l’accompagnement.

En 2019, installé depuis 2 ans, j’ai ressenti le besoin d’explorer d’autres méthodes thérapeutiques. C’est ainsi que je me suis formée à l’hypnose Ericksonnienne [lien vers l’histoire de l’hypnose] en 2019 auprès du Centre de Formation des Thérapies Alternatives dirigée par Véronica Brown – Maître Praticienne en hypnose, formatrice & auteure. Cette formation spécialement conçue par une sophrologue, pour des sophrologues me permet d’élargir mon champs d’expertise.

Une nouvelle fois, j’ai désappris, appris, expérimenté… une richesse de chaque instant.

 

Une approche professionnelle & spécialisée qui fait la différence

 

J’ai suivi une formation reconnue au Répertoire National des Certifications Professionnelles 5RNCP).

Je suis membre du jeune Syndicat des Sophrologues Indépendant, parrainé par de grands noms de la Sophrologie & de la médecine qui en sont les Présidents d’honneur & adhère non seulement au code de déontologie du SSI, mais également aux valeurs portés par ses créateurs.

Il me semble important dans une profession comme la notre, d’être représenté, soutenu & accompagné dans notre quotidien de Sophrologues & d’entrepreneur.

Enfin, il est important pour moi d’être toujours au plus près de VOTRE réalité, ce qui vous garantit une pratique professionnelle de qualité. Le chemin est toujours devant moi & pour ne pas me perdre, je continue d’être suivie par une Sophrologue, pour toujours être dans la juste empathie face à vous & de ne pas laisser ma propre histoire de vie envahir votre (r)évolution.

L’adagio

Pourquoi Adagio ? Parce qu’un adagio est une indication de mouvement musical comprise entre le lento (lent) & l’andante (en marchant). Ce terme italien vient de l’expression « ad agio » qui signifie « à l’aise ».

& c’est ce que je vous propose : vous accompagnez à votre rythme pour trouver votre propre chemin. Être en accord avec vous-même, vers une meilleure connaissance de soi.

L’Adagio est le juste tempo, le juste équilibre.
Ni trop « largo » ni trop « prestissimo ».

Être soi-même s’apprend comme une douce musique. De celle qui naît entre les notes & c’est le temps qui forge la sonorité.
Nous pouvons choisir d’apprendre à jouer une partition « par imitation », alors que nous n’avons aucune connaissance. Ou nous pouvons choisir de prendre le temps de découvrir pas à pas la mélodie, ses sonorités, son tempo. Accepter de se tromper, de recommencer, d’avoir mal aux doigts, d’être en proie aux doutes sur nos capacités, mais avoir la certitude que nous connaîtrons cette douce musique sur le bout des doigts, profondément et pour toujours.
Les deux méthodes peuvent être justes, à un instant T, tout dépend de notre objectif.

Nous avons tous besoin de trouver NOTRE propre tempo pour mieux nous connaître… & il faut parfois du temps pour découvrir son corps, apaiser ou clarifier son esprit, se connecter à ses émotions, pour prendre tout simplement rendez-vous avec soi-même.

Nos difficultés viennent souvent de la perception que nous avons d’un événement… de nous-mêmes… du déséquilibre entre ce que notre corps vit, les émotions que nous ressentons & ce que notre cerveau perçoit. La sophrologie & l’hypnose nous aide à rétablir cet équilibre à notre propre rythme.

 

05

Aujourd'hui, il y a moi ! Tout simplement !

Tout simplement, parce que j’ai pris conscience de celle que je suis vraiment, des capacités qui m’ont amenées à devenir celle que je suis. J’ai abandonné ce qui ne m’appartenait pas : les croyances limitantes, les injonctions… Je me suis libérée de tout de qui m’était inutile pour vivre l’instant présent.

Je vis ma vie telle qu’elle est & non telle que je la voudrais. J’accepte de vivre de nouvelles expériences, quelles que soient les émotions qu’elles me provoquent, car j’ai appris à comprendre mes émotions pour que ce ne soient elles qui contrôlent ma vie. J’envisage mon avenir sereinement, en posant l’intention d’être positive. Je vis & je pose des actes en cohérence avec mes valeurs profondes.

Je suis moi avec toutes mes qualités & tous mes défauts !!!

Ne vous y trompez pas, je ne suis ni un sage, ni une sorcière. Je me suis juste éveillée ! J’ai pris conscience de ce qui était bon pour moi. J’ai décidé de concevoir mon monde comme je le voulais & de prendre vraiment soin de moi en conscience… & c’est le plus beau cadeau que me sois offert.

Alors, si je devais me décrire, je dirais que…

J’ai 48 ans, je suis mariée, j’ai deux filles adolescentes, je suis sophrologue & hypnothérapeute donc !

Je suis aussi résolument positive, créative, une folle assagie, débordante d’idée & d’énergie, un peu têtue, susceptible parfois mais en plein travail sur le sujet, taquine mais toujours avec bienveillance, naïve malgré l’âge, éternelle enfant, curieuse, attachiante, humaniste, parfaitement imparfaite.
Séverine Roussel - Sophrologue - Hypnose - Nantes - Ancenis (3)
06

Trouvez votre cap

Si vous êtes arrivé.es jusque là, c’est que vous bien curieux.se 🙂 & c’est un bien joli défaut !!!

Merci d’avoir pris de le temps de me découvrir.

Si vous avez perdu votre boussole et que vous aussi vous voulez vous retrouver, vous rencontrer, je vous propose de prendre rendez-vous pour que nous en échangions ensemble et vous conceviez votre monde.